Les phylactères, du Moyen-Age à Harry Potter…

J’ai une passion pour les phylactères. Ok, dit comme ça, c’est peut-être un peu pervers, ou bien étrange. Bon, vous savez sans doute qu’un phylactère, aujourd’hui, c’est un terme utilisé en BD, il s’agit des bulles où apparaissent les paroles en fait. Seulement, moi, je n’aime pas ce type de phylactères, je préfère les médiévaux.

Un peu d’histoire et de linguistique… Le terme « phylactère » a plusieurs origines : phylacterium (reliquaire ou talisman) en latin, φυλακτήριον (amulette ou charme) en grec ancien issu du terme φυλάσσειν (qui sert à garder). En gros, on voit bien que l’idée est liée à la religion et à une sorte de « sort » (au sens étendu du terme, c’est-dire toute formule païenne ou pas servant à protéger). Pour cette raison sans doute, les paroles écrites présentes dans l’art chrétien médiéval et de la Renaissance sont appelées « phylactères ». En effet, il s’agit de banderoles sur lesquelles apparaissent les paroles des protagonistes, ou bien des descriptions de la scène (ce qui est assez drôle puisque le peuple voyant ces représentations dans les églises ne savait en général pas lire… Un point à éclaircir !). On les retrouve notamment dans les annonciations.

Josse Lieferinxe, Annonciation, Musée du Petit palais, Avignon

Juan de Flandres, Apparition du Christ à la Vierge, National Gallery, Londres

Lucas de Leyde, Annonciation, Munich

Saint Anne et l’Ange (détail), Bernhard Strigel, 1506

Plus rare : les paroles/phylactères sortant directement de la bouche des personnages, sans banderoles…

Partie gauche du panneau central du triptyque Braque par Rogier van der Weyden, vers 1450

Sainte Véronique, 1535, atelier de Léonard Limosin, émail

Raphaël (les phylactères ont commencé à disparaître à la Renaissance…)

On peut aussi les retrouver dans des scènes  à vocation non religieuse : allégories, portraits… Dans ce cas, le phylactère est présent pour énoncer une vérité, une morale ou une devise (ou tout simplement le nom de la personne représentée).

Maître du Rhin moyen, Sortilège de l’amour, Leipzig

La 1ere carte de vœux !  Gravure du Maître du Rhin, XVe siècle

« Bella », Duché d’Urbino, 1535

Hans Suess von Kulmbach, Jeune fille tressant des couronnes, Metropolitan Museum, New York

On les trouve aussi sur les tapisseries médiévales… Franchement, je plains sincèrement ceux qui réalisaient les tapisseries, ça devait être un vrai casse-tête ces écritures !

Femme avec licorne, Allemagne, 1500

Les phylactères retrouveront un regain d’intérêt à l’âge baroque, dans les scènes religieuses, puis plus tard au XIXe siècle, les phylactères retrouveront leur force notamment à cause de la grande tendance du néo-gothique, pendant laquelle on retrouve nombre de détails décoratifs médiévaux, ou pseudo-médiévaux.

Apparition de la Vierge immaculée, 1665, Bartolomé Esteban Murillo

Saint Vincent Ferrer, Vicente Macip, 1540

Le phylactère est très utilisé pour tous les types de Memento Mori…

Hans Memling, 1485 (le fameux polyptique de Strasbourg)

Renaissance ou XVIIIe siècle

Le Brelan de la vie humaine, anonyme, Ecole française, fin XVIe siècle

Vicente Macip, Memento Mori, 16e siècle

(source inconnue, mais probablement Renaissance, et Allemagne ou Pays-Bas vu le thème)

Le rêve du chevalier (ou du roi), 1650, Antonio de Pereda y Salgado

Jan Sanders van Hemessen, Vanité, 1535

Les phylactères sont aussi présents dans les ex-libris, les gisants, les sculptures médiévales…

Cluny

(source inconnue)

Allemagne, 1490

Tombe d’un entrepreneur, certainement compagnon, Villeneuve sur Lot

En bref, le phylactère, c’est l’essence même de la parole écrite en art, le début du mélange visuel/écrit, qui fonctionne encore aujourd’hui… Voyez la carte du Maraudeur de Harry Potter, qui regorge de phylactères, ce qui n’est guère étonnant vu le nombre incroyable de références esthétiques au monde médiéval que l’on y trouve ! (et ses réinterprétations par des fans…)

(les broderies Harry Potter, c’est une belle idée je trouve, ça rend plutôt pas mal…)

(et pour voir mes croquis de phylactères, c’est sur facebook, instagram ou twitter !)

Belle journée !

 

2 Replies to “Les phylactères, du Moyen-Age à Harry Potter…”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.