Carcassonne, Moyen-Age, Pompiers, Orientalisme et Curiosités

IMG_8218

Connaissez-vous Carcassonne ? Vous avez sûrement déjà entendu parler de cette très belle cité médiévale, blindée de monde en été, regorgeant d’attrape-touristes, déserte ou quasi en hiver, entièrement pavée, où les restos servent tous du cassoulet et où devait avoir lieu une convention Game of Thrones… Bon, eh bien, j’y suis allé. En hiver, du coup, c’est quasiment désert, il y avait juste quelques esseulés comme nous, qui profite du beau soleil hivernal pour visiter des villes qui sont invivables en été (parce que trop de monde, trop de mômes qui braillent, etc.). En fait, avant de nous aventurer dans la cité médiévale, nous sommes restés en ville car s’y trouve le musée des Beaux-Arts, qui présentait alors une expo sur les dessins anatomiques et les gravures de Jacques Gamelin (on va encore croire que je suis bizarre, mais non non, l’anatomie pour moi c’est hyper important en tant qu’artiste, et même en tant que femme, d’ailleurs ça conditionne tellement que le premier truc que je regarde chez un homme, c’est son ossature, c’est dire ! Hum, bref, on s’égare.).

Donc, Carcassonne, et d’abord ce musée. Il est plutôt pas mal, je conseille toujours les musées des Beaux-Arts de « province » (terme que je déteste, ça fait tellement hyper parisien snob). Il est très riche en œuvres du XIXe siècle, et donc, en terme de pompier et d’orientaliste, on est servi ! Quelques exemples :

Les Orientalistes

jules salles il fratellino 1876

Jules Salles, Il fratellino, 1876

edouard-bernard debat-ponsant la fille de jephte 1876

Edouard-Bernard Debat-Ponsant, La fille de Jephte, 1876

charles camille chazal jeunes filles au bord de la mer 1876

Charles Camille Chazal, Jeunes filles au bord de la mer, 1876

benjamin constant les cherifas

Benjamin Constant, les Cherifas

Les Pompiers

louis courtat le printemps 1878

Louis Courtat, Le Printemps, 1878

léopold burthe sapho jouant de la lyre 1852

Léopold Burthe, Sapho jouant de la lyre, 1852

henri lehmann le pêcheur et la nymphe 1837

Henri Lehmann, Le pêcheur et la nymphe, 1837

Les Portraits de famille (ah, la famille du XIXe, la religion, les bons enfants, le royal père et la dévouée maman, tout un programme)

jean jalabert autoportrait en famille 1858

Jean Jalabert, Autoportrait en famille, 1858

henry d'estienne protrait de grand-mère 1899

Henry D’Estienne, Portrait de grand-mère, 1899

Un peu d’histoire…

jean-paul laurens les emmurés de carcassonne XIX

Jean-Paul Laurens, Les emmurés de Carcassonne, XIXe siècle

evariste-vital luminais le dernier des mérovingiens 1884

Evariste-Vital Luminais, Le dernier des mérovingiens, 1884

Et quelques étrangetés, que j’adore !

zoé-laure delaune l'option 1876

Zoé-Laure Delaune, L’option, 1876

(le cartel dit précisément : « Zoé-Laure DELAUNE épouse de Châtillon, 1826 – 1908 », plus le fait que ce tableau soit un don de 1876)

Alors vous avez remarqué : c’est une femme. Peintre. Du XIXe siècle. Qui ne peint pas ce que les femmes peignent ordinairement à l’époque : des petites fleurs, des animaux, de l’intime, etc. Non. Zoé s’attaque au sujet d’histoire. Elle fait partie des peintres classiques, en terme de sujet et de technique. On aime ou pas hein, je trouve ça un peu mièvre, mais enfin, je trouve que la petite histoire de Zoé méritait d’être citée, puisque la dame est citée comme exposant au Salon à partir de 1851 jusqu’en 1887, elle a reçu de nombreuses commandes de la part de Napoléon III, fait partie des toutes premières adhérentes à l’Union des femmes peintres et sculpteurs fondée en 1881, expose ensuite au salon des femmes artistes, et enfin est membre de la délégation de femmes françaises artistes présentées à l’Exposition universelle de 1893  de Chicago, regroupées dans le Woman’s Building. Chapeau bas quand même !

marco Benefial repos de la ste famille pendant la fuite en égypte 1750

Une autre curiosité pour moi : Marco Benefial, Repos de la sainte famille pendant la fuite en Égypte, 1750

Il faut savoir que la figure de la Maria Lactans (Vierge allaitante) est très rare en dehors du Moyen-Age et de la Renaissance. En effet, cette figure donna lieu à un culte immodéré pour le lait de la Vierge, et donc, ses seins nus, phénomène que l’Église finit par juger indécent et donc, interdit. Et là, on est en 1750, au XVIIIe siècle donc, autant dire que cette figure est une curiosité, car cela faisait belle lurette que l’on ne découvrait plus les seins de Marie !

hippolyte-dominique berteaux la jeune pastoure 1884

Hippolyte-Dominique Berteaux, La jeune pastoure, 1884

Curieux ce tableau. Une sorte de post-romantisme gothique teinté de pompier, assez fascinant en vrai je dois dire. (Le tableau est plus sombre, plus contrasté, là je l’ai un peu éclaircit pour voir plus de détails)

henri jean-guillaume martin paolo et francesca aux enfers 1883

Henri Jean-Guillaume Martin, Paolo et Francesca aux Enfers, 1883

Ceux qui adorent Dante et les romantiques sauront pourquoi j’adore ce tableau.

henri jean-guillaume martin la douleur

Henri Jean-Guillaume Martin, La douleur

Fantomatique…

henri jean-guillaume martin autoportrait en st jean-baptiste 1883

Henri Jean-Guillaume Martin, Autoportrait en St Jean-Baptiste, 1883

françois-alfred delobbe joueur de flûte champêtre 1874

François-Alfred Delobbe, Joueur de flûte champêtre, 1874

Un petit joueur de flûte assez étrange, un peu « faunesque »

edmond françois aman-jean st julian l'hospitalier1882

Edmond François Aman-Jean, St Julien l’hospitalier, 1882

Très étrange ce tableau, une manière de faire assez contemporaine je trouve, en avance sur son temps… Et il est immense en plus !

Quelques toiles antérieures au XIXe siècle

paul moreelse mme van shurman

Paul Moreelse, Mme Van Shurman, Renaissance

michiel janzsoon mierevelt portrait d'homme

Michiel Janzsoon Mierevelt, Portrait d’homme, Renaissance

michiel janzsoon mierevelt portrait de femme

Michiel Janzsoon Mierevelt, Portrait de femme, Renaissance

Il s’agit d’un diptyque, les tableaux font partie d’un butin des nazis pendant la deuxième guerre mondiale, des recherches sont faites, ils vont être rendus aux héritiers de leurs propriétaires légitimes.

école romaine la paix milieu XVII

Ecole Romaine, La Paix, milieu XVIIe siècle

adélaïde labille-guiard portrait de femme

Adélaïde Labille-Guiard, Portrait de femme (encore une femme artiste, ouaaaaiiiissss !)

Les Modernes et les Contemporains

niki de st phalle années 60

Niki, bien sûr.

lilly steiner les arums dans l'atelier années 50s

Lilly Steiner, Les arums dans l’atelier, années 50

Encore une femme. Je ne suis pas fan, pour moi c’est juste un bouquet de fleurs (et on sait, les fleurs sont le domaine privilégié des artistes féminines, hum, ironie hein) peint dans le style moderne. Rien de bien folichon.

françois bricq sea hunter années 80

Le seul tableau hyperréaliste, un genre sous représenté dans les musées français : François Bricq, Sea hunter, années 80

cécile reims accomplissement 1986

Cécile Reims, Accomplissement, 1986

Enfin, l’expo Gamelin, avec ces superbes gravures !

squelette vue postérieure agenouilléeréunion interrompue par l'arrivée de la mortIMG_8217IMG_8216IMG_8215IMG_8214IMG_8211IMG_8210IMG_8209IMG_8208IMG_8207IMG_8201IMG_8200IMG_8199IMG_8198IMG_8193IMG_8192IMG_8191IMG_8190IMG_8189IMG_8188IMG_8187IMG_8186IMG_8185IMG_8184gamelin squelette assis sur une pierre tombaleenlèvement des vivants par des squelettes

Ensuite, la ville de Carcassonne, que j’ai shootée en noir et blanc, parce que la cité y pousse un peu, comme toutes les cités médiévales, elles ont l’air d’être là, posées, sereines, encore debout pour des siècles…

IMG_8231IMG_8230IMG_8229IMG_8228IMG_8227IMG_8226IMG_8224IMG_8223IMG_8222IMG_8221IMG_8220IMG_8219

Quelques infos pratiques : on ne monte pas en voiture dans la cité médiévale. Arrivez donc tôt et garez-vous sur les parkings gratuits aux abords des remparts (qui vont bientôt tous être payants). Ensuite, si vous voulez manger au resto, sachez que si vous êtes vegan ou veggie, ça va être compliqué. Parce que le plat national là-bas, c’est le cassoulet, avec canard et saucisses. Nous, on en a mangé, chez Dame Carcass (j’avoue, le nom était tentant). C’était bon, mais sans plus, voilà.

Ensuite un conseil, là, juste entre amis : si vous tombez sur un mec qui fait du racolage pour le Musée de l’Inquisition et de la Torture, passez votre chemin. Bon, nous, on s’est fait avoir. C’est hyper cher (30 euros à trois), ça casse pas des briques (essayez de démêler le vrai du fake, un peu compliqué, car il faut bien le dire, beaucoup d’instruments de torture médiévaux n’ont pas survécus, donc, on en trouve très très peu, et certains avaient ici l’air bien fake, notamment en terme de soudure, on y trouve même des vis cruciformes), la mise en scène est un peu risible (surtout la bande-son et les mannequins)… Le bâtiment restauré est très beau ceci dit. Clairement, ça vaut pas le coup, une arnaque exemplaire.

Et j’ai fait quelques emplettes à la boutique du musée :

IMG_8236IMG_8237IMG_8238IMG_8239

Le livre sur l’expo Gamelin bien sûr, une mine d’or !

IMG_8232IMG_8233IMG_8234IMG_8235

THE livre sur Marie-Madeleine, du Moyen-Age à aujourd’hui (ci-dessus, par Ernest Pignon-Ernest, un artiste extraordinaire et un homme d’une douceur et d’une gentillesse à toute épreuve, oui, j’ai eu la très grande chance de le rencontrer)

Et un livre sur les femmes peintres au XIXe siècle,très intéressant. Il y en avait un autre que je voulait à tout prix, sur les femmes artistes en général, mais bien sûr, il ne restait plus que l’exemplaire de présentation, et la demoiselle n’avait pas le droit de le vendre…

Précision : la boutique du musée contient beaucoup de livres très intéressants, mais attention, ils ne prennent pas la carte bleue, pensez à vous munir d’espèces !

Belle journée !

8 Replies to “Carcassonne, Moyen-Age, Pompiers, Orientalisme et Curiosités”

  1. Super ce billet ! Alors déjà, je trouve amusant que tu parles de « Carca » car une de mes amies vient tout juste d’y emménager ! (Mais bon, cela fait longtemps que je ne crois plus aux coïncidences.) Tes photos en noir et blanc rendent bien, c’est assez osé comme parti pris artistique, j’aime bien !

    Le livre sur Marie-Madeleine : OMG ! Mon réflexe de tout de suite aller regarder s’il était disponible quelque part a été quelque peu refroidi par l’épuisement définitif du livre à peu près partout… Gros, gros snif. Espérons qu’il émerge un jour sur Priceminister.

    En regardant les photos du livre : je rêve où il est ENCORE question de poils ? 😉

    Le bouquin et les cartes postales sur l’anatomie ont l’air également très chouettes !

    Bon, et puis merci sur le point concernant Zoé-Laure Delaune et les « Maria Lactans », que je découvre grâce à toi. Encore de passionnantes recherches en perspective !

    Un de mes futurs billets, avec lequel je galère depuis un an, concerne justement une visite de musée, alors… merci, lire le tien me décoince un peu.

    Aimé par 1 personne

    1. Voilà, le livre introuvable. Il leur en reste pas mal d’exemplaire au Musée, tu peux toujours demander à ton amie d’aller te l’acheter et tu la rembourses ? (genre, la combine pour trouver THE livre). Il est extraordinaire, vraiment, et oui, on y parle beaucoup des fameux poils de Marie-Madeleine, un rappel de la partie de son existence dite « sauvage ».

      Je ferais peut-être un post sur les maria lactans, j’ai étudié la chose l’année dernière et en début d’année pour un projet et c’est un sujet pictural assez fascinant je dois dire ! ^^

      Le truc avec les articles sur les musées c’est qu’on a toujours l’impression d’en écrire des tartines, surtout si le musée vaut le coup ! Hâte de lire le tien ! ^^

      Merci pour ton commentaire, ça fait plaisir !
      Belle journée

      J'aime

    1. Bonjour. Oups, j’ai corrigé mon texte sans même corrigé mon titre, ça y est, oubli réparé. J’espère que les responsables du musée de la torture ne prendront pas ombrage de mon texte les concernant, si jamais ils tombent dessus… Merci pour le partage !
      Cordialement

      J'aime

  2. « Voilà, le livre introuvable. Il leur en reste pas mal d’exemplaire au Musée, tu peux toujours demander à ton amie d’aller te l’acheter et tu la rembourses ? (genre, la combine pour trouver THE livre). »

    MAIS OUI ! Que n’y ai-je pas pensé ! Je vais lui demander d’être ma mule ^.^

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.