Le « Art Journaling »

Le « art journaling », voilà un nouveau concept récupérant ce que pas mal d’artistes font depuis des siècles… A savoir, tenir un journal créatif, plus qu’un carnet de croquis, c’est une forme de journal intime, même si la plupart des artistes rechignent un rien à écrire, parce que ce qu’ils font parle pour eux. MAIS, l’avantage, c’est que l’on peut s’inspirer des carnets de croquis/journal d’artistes pour créer le sien.

Bon, autant vous prévenir : si le concept me plaît, ainsi que le fait de soutenir toutes formes de création, faire un art journal ne fera pas de vous un artiste. Tous les créatifs ne sont pas des artistes (mais tout artistes est créatif). Etre artiste, déjà, c’est ne faire QUE ça. Ou à la limite, être prof d’art en même temps pour faire bouillir la marmite. Mais votre vie entière est consacrée à l’art, on ne peut pas être artiste en dilettante, c’est pas possible, puisque l’on développe des thèmes de recherche, que l’on élabore une véritable recherche plastique, ce qui demande de s’investir à fond, tout le temps. Mais être créatif, bien sûr, on peut, et c’est même souhaitable pour la santé mentale, même si vous pensez que vous n’êtes pas doué. Donc, un « art journal », c’est un journal de créatif mais pas forcément d’artiste. Ne le prenez pas mal hein, surtout pas, mais j’en ai un rien assez que les créatifs s’intitulent artistes dés qu’ils font un truc vraiment pas mal. Et effectivement, ce truc peut être bon, beau, bien, MAIS cela ne veut pas dire que vous êtes un artiste. Je pense que je ferai un article là-dessus, sur le fait d’être artiste, c’est quoi un artiste en fait ?

Bref, revenons à nos journaux. Un « art journal », c’est d’abord fait pour extérioriser. Si les artistes l’utilisent également comme carnet de croquis à futures œuvres, les autres l’utilisent comme un journal intime très amélioré, cela dépend. Et comme vous pouvez vous inspirez des « art journal » d’artistes, voici quelques beaux exemples. Peut-être, grâce à eux, trouverez-vous votre propre style, et pourquoi pas, développerez-vous quelque chose d’autre…

delacroix 3delacroixdelacroix 2

Les carnets de voyage de Delacroix, un bel exemple de mélange textes/illustrations à l’aquarelle

picasso carnet de la californie 2picasso carnet de la californie 1

Le carnet de la Californie de Picasso, réalisé entre 1955 et 1959, une jolie présentation, la boîte spécifique est une très bonne idée…

frida kahlo 3frida kahlo 4frida kahlo 5frida kahlo 7frida kahlo 8

Le journal de Frida Kahlo est un parfait exemple de « art journal », mélangeant carnet de croquis et journal de thérapie, elle y écrivait pratiquement tout. Sachez que ce fabuleux journal a été édité, il s’appelle « The Diary of Frida Kahlo, an intimate self-portrait », et il est vraiment très beau…

vali meyers 2vali meyers 3 year of the tiger 1974vali meyers 4vali meyers 5

Le journal de Vali Meyers, la sorcière de Positano, là aussi, un véritable « art journal ». Il a été édité également, sous le titre « Night Flowers » il me semble…

anna rusakova

Anna Rusakova

cait mceniff

Cait McEniff

guilherme dietrich

Guilherme Dietrich

julie wolfe lawless

Les installations de Julie Wolfe Lawless sont très inspirantes…

lars henkel

Lars Henkel

massimo nota 2

Massimo Nota

massimo nota

Massimo Nota encore…

naomi hosking

Naomi Hosking

pep carrio

Pep Carrio

vinci 2 1493 94vinci 3 1505vinci 4 1493 94vinci 5vinci 6vinci 7vinci

Les carnets de Léonard de Vinci, immortels et tellement beaux…

4812f9b5e3bba3f5e645463a986c9c0aa-wandering-into-the-fascinating-sketchbook-of-russian-artist-elena-limkinaba4d3124a1fe70ed9ca22b4401c3ace0limkina-1

Le travail à la plume (le travail de foufou, comme on disait aux Beaux-Arts, oui, soyez indulgents, c’était le début des années 2000…) d’Elena Limkina. Un conseil : suivez son instagram, c’est vraiment TROP beau. J’adore…

91p6pwyaYML._AC_UL320_SR242,320_

Le livre DIY d’Arne et Carlos, une beauté si vous voulez concevoir votre « art journal » de A à Z, il y a plein d’idées, et c’est vraiment très bien fait.

Voilà, en espérant que peut-être, certaines choses vous inspireront. Toutes les images ont été piochées sur Pinterest : art journal, sketches ou autre art journaling sont les mots de passe pour dénicher des merveilles…

2 Replies to “Le « Art Journaling »”

  1. Coucou Alexandrine !

    Merci pour ce nouveau billet ! Je suis une immense fan de Vali Meyers, et cela m’a fait super plaisir de retrouver certaines de ses créations ici.

    J’ai toujours adoré le « art journaling », et j’ai fait grâce à toi de belles découvertes. Donc merci pour cette pause « eye candy » du plus bel effet !

    Je souhaiterais réagir à ce que tu dis au début de ton billet, sur ce que je perçois comme une hiérarchie entre les « bons et vrais » artistes, et les amatrices et les amateurs qui semblent te faire un peu pitié. 😉

    Peut-être que c’est la forme qui m’a un peu décontenancée : le choix de t’adresser aux gens qui te lisent en utilisant la deuxième personne du pluriel donne un aspect très « confrontationnel » à ton billet (ce qui dénote beaucoup avec ta bienveillance habituelle !). Exprimer ce que tu ressens toi, à la première personne du singulier, m’aurait paru moins violent. (Ayant tendance à être moi-même un vrai bourrin sans tact quand un truc me pèse, je m’intéresse beaucoup à la communication non violente.)

    Le fond me gêne aussi, même si je pressens et comprends très bien cette espèce d’agacement que tu exprimes ici : toi-même étant en plein dans des études d’arts plastiques très prenantes, et ayant du travail à fournir en permanence, tu dois trouver cela pathétique que des personnes qui ne dessinent ou ne collent des trucs dans leur scrapbook qu’une fois par moi puissent se sentir artistes ou se revendiquer comme tel·les.

    Mais je ne trouve pas ça très sain. Ce que font les autres n’a aucun rapport avec ce que tu fais, toi. Cela ne remet pas en question la valeur de ton travail ni l’originalité de ta démarche.

    En fait, je suis troublée que cela puisse te grattouiller à ce point que d’autres personnes, moins expérimentées et ne consacrant par tout leur temps libre à l’art, puisse se revendiquer artiste.

    Je me demande si ce que tu pointes du doigt n’est pas plutôt sur la professionnalité de l’art ? Qu’il y a une différence entre un·e artiste pro et un·e artiste du dimanche ? Oui, certes, là je te rejoins. Ce n’est pas le même investissement personnel, ni la même démarche artistique.

    Ce que j’ai ressenti en lisant ton billet, c’est que les artistes du dimanche font forcément du travail insipide, et qu’ils n’ont rien d’intéressant à dire. Mais ça me semble un peu trop simpliste, c’est pour ça que je brave un éventuel malaise pour en discuter avec toi, dans l’espoir de mieux comprendre !

    Étant une artiste-fantôme moi-même, je suis interloquée par ce discours entre les Artistes Officiel·les© d’un côté, et les mécréants créatifs de l’autre. J’ai le sentiment que la réalité est un peu plus complexe que cela.

    Et que dire encore des artistes qui aimeraient pouvoir se consacrer à 100% à leur art, mais ne le peuvent pas pour des questions économiques ? Bref, vaste débat, et je te remercie d’avoir jeté un pavé dans la marre à ce sujet, car cela me donne beaucoup de grain à moudre.

    Aimé par 2 personnes

    1. Coucou ! Merci pour ton commentaire, j’ai tenté de montrer quelques « art journal » que l’on voit peu parce que moins exposés sur le net, pinterest est une vraie mine d’or dans ce domaine ! ^^
      Alors, en fait, ma formulation, dans l’article est maladroite. Il y a effectivement une différence entre un artiste pro et un « artiste du dimanche ». Il y a des artistes du dimanche qui ont du talent et des artistes pro qui n’en ont pas (ça paraît étrange, mais ça existe ! ^^).
      Mon but n’était pas du tout de rabaisser la créativité dans son ensemble, au contraire, je la cautionne, je suis ravie de voir de plus en plus de gens créatifs, c’est très très très bien, et certains ont du talent.
      Ce qui me gêne, c’est que, aujourd’hui, la société de consommation, dans sa valorisation de l’individu, pousse la créativité à se libérer (ça c’est bien) dans un but de valorisation personnelle (ça c’est moins bien, on crée pas pour être célèbre). Donc, les réseaux sociaux se trouvent saturés de photos et/ou de blogs mettant en avant la créativité de chacun (ça c’est bien), mais beaucoup poussent l’individualité valorisée jusqu’à se déclarer « artiste », alors qu’il s’agit juste de loisirs créatifs.
      Ce qui n’enlève rien aux loisirs créatifs bien sûr, mais c’est juste une question de se revendiquer « artiste » alors que, non, on ne l’est pas, on est juste créatif. Ce qui est très bien.
      Exemple : quand je tenais une galerie, j’ai vu défiler un nombre incroyable d’artistes me proposant leurs œuvres en expositions. Je les regardais TOUS, parce que, quand même, la moitié environ produisait des choses vraiment intéressantes, avec une vraie démarche ou un style intéressant. Mais l’autre moitié, malheureusement, n’était pas artiste. Une jeune femme faisait un mix entre collage de plumes et peintures, elle réalisait ainsi de petits oiseaux. Bon, c’était pas nul, c’était joli, mais voilà, il n’y a rien derrière, donc une galerie refusera toujours de l’exposer, le rendu n’était pas assez « pro » en fait (bon, j’avoue que quand elle a sorti la maman marguerite et ses bébés marguerites, j’ai failli hausser les sourcils). Je comprends tout à fait qu’elle aime ce qu’elle fait, et cela lui tenait à cœur, je n’ai pas de soucis avec ça, mais de là à démarcher les galeries, il y a un grand fossé malheureusement, sans compter que cela risque d’entrainer beaucoup de déconvenue, voire de dépression.
      Le terme « artiste » est aujourd’hui employé à toutes les sauces et cela me gêne. Même si je ne suis pas entièrement d’accord avec la grande institutionnalisation de l’art contemporain et la mascarade qui va avec (Merci le gouvernement de gauche et M. Lang), je suis d’accord avec le fait qu’il y a une marge entre être artiste et se déclarer artiste. C’est une opinion personnelle : parfois, je vois des artistes dans les FRAC et je me dis « qu’est-ce qu’il fout là ? », tellement ce qu’il fait ne colle pas du tout avec le fait d’être artiste.
      Être artiste est compliqué, donc, ce que j’aimerai, c’est qu’on arrête d’employer ce terme à tout va, comme si cela regroupait juste toutes personnes créatives ayant un potentiel.

      « Ce que j’ai ressenti en lisant ton billet, c’est que les artistes du dimanche font forcément du travail insipide, et qu’ils n’ont rien d’intéressant à dire. Mais ça me semble un peu trop simpliste, c’est pour ça que je brave un éventuel malaise pour en discuter avec toi, dans l’espoir de mieux comprendre !
      Étant une artiste-fantôme moi-même, je suis interloquée par ce discours entre les Artistes Officiel·les© d’un côté, et les mécréants créatifs de l’autre. J’ai le sentiment que la réalité est un peu plus complexe que cela.  »

      Oui, bien sûr que la réalité est plus complexe, il ne suffit pas d’être inscrit à la maison des artistes pour en être un, et les « mécréants créatifs » ont souvent un potentiel certain. C’est juste l’emploi du terme « artiste » qui me gêne, pas du tout ce que les gens font.
      Je voudrai juste que l’on reconnaisse qu’être artiste, c’est poursuivre un but créatif, approfondir des thèmes, des idées, dans un état de recherche constante. Le joli n’intéresse pas l’artiste, à priori il s’en fout un peu, il est là pour sortir des trucs de ses tripes. C’est pour moi la principale différence entre les artistes et les créatifs : un créatif va aussi sortit un truc de ses tripes (ouah, ça fait un peu Walking Dead dis comme ça…^^), mais pas forcément dans un but d’approfondir une recherche théorique. La différence est juste là, mais parfois les résultats se confondent. En gros, on pourrait dire que l’artiste a un discours et une œuvre et le créatif a une œuvre. Et les deux peuvent être très bien, ou très nulles, ce qui est subjectif bien sûr.

      Je ne sais si c’est très clair tout ça, une fois que j’aurais terminé mon mémoire, je ferais un post là-dessus, sur le « pourquoi être artiste »…

      J’espère que c’était clair quand même ! ^^ Merci pour ton com, c’est toujours intéressant de parler (si l’on peut dire, écrire, plutôt) avec toi !

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.