Le Musée des Beaux-Arts de Strasbourg

En 2020, je suis allé faire un léger saut (deux jours) du côté de Strasbourg. J’ai passé mon temps à :

1) éplucher le fonds de zines de la médiathèque Malraux (abritant également le fonds Tomi Ungerer, ainsi qu’une bibliothèque extraordinaire concernant le graphisme, l’illustration, et les livres animés…)

2) arpenter la ville : le centre de Strasbourg est vraiment très très beau, la cathédrale également (et les musées aussi)

3) manger. On mange très bien à Strasbourg, mais il ne faut venir pour faire un régime. Les restaurants ne servent pas de salade cuite à l’eau de Vittel si vous voyez ce que je veux dire. Mention spéciale pour les cassolettes de pommes de terre au munster, et bien sûr, la forêt noire de chez Gruber. Pour les amateurs de déco kitsch d’ailleurs, Gruber est le must ! (in love)

Le Musée des Beaux-Arts de Strasbourg est très riche d’œuvres absolument magnifiques. La plupart sont d’ordre religieux, avec quelques raretés que cela soit au niveau des signatures ou au niveau des sujets, mais il y a des salles qui abritent des trésors d’histoire naturelle… Une petit visite ?

La religion :

De haut en bas :

Andrea Vaccaro, Tête de St Jean-Baptiste, 17e siècle, huile (l’une des plus belles « tête de St Jean-Baptiste » que j’ai jamais vu, et j’en ai vu !!!)

Gian Battista Salvi dit Sassoferrato, Vierge en oraison, 1640, huile

Simon Marmion, La Vierge de douleur, 1480, huile (pour info, j’étais hyper contente de connaître son nom et son auteur, car j’en ai une copie chez moi)

Les étrangetés religieuses :

De haut en bas :

Atelier Gérard David, La Vierge à la soupe au lait, 1510-1520, huile (il est assez rare de voir une scène où la Vierge donne à manger à Jésus, et pas avec son sein, ici, Jésus est juste un enfant, et il tient fermement sa cuillère, j’ai rarement vu des tableaux comme celui-ci, qui insiste à ce point sur l’aspect non-divin de Marie et son enfant)

Giuseppe Crespi, Le Christ tombe sous la Croix, 17e siècle, huile (il me semble que le tableau n’a jamais été terminé, ce qui semble expliquer la tête de Jésus, qui est assez beurk, genre, cadavre avant de l’être)

Les pompiers :

De haut en bas :

Bouguereau, La Vierge consolatrice, 1877, huile (avec un détail sur la troisième photo, je rêvais de voir cette toile en vrai. Elle est magnifique)

Charles Delaye, Miss Wardour et Sir Arthur prisonniers des flots, huile (pour info, il s’agit d’une scène tirée de L’Antiquaire, de Walter Scott, 1816, une sorte de roman de mœurs mâtiné de soupçons néo-gothique…)

L’histoire naturelle :

De haut en bas :

Jan van Kessel, Insectes et araignée, 1660, huile sur cuivre

Jean-Baptiste Oudry, Perroquet, 17e siècle, huile sur papier marouflé sur toile

Johannes Leemans, Attirail d’oiseleur, 1660, huile

Paolo Cattamata, Sous-bois avec champignons, 1660, huile

Les deux autres photos sont des animaux naturalisés. La mise en scène est assez remarquable : ils sont placés à côté de tableaux représentant les même animaux, et dans les mêmes positions.

Anonyme, France, Tableaux d’oiseaux, 1619, huile

Les beautés étranges :

De haut en bas :

Anonyme, Flandres, Le Cauchemar, 1530, huile sur carton

Hendrick Goltzius, Eve, 1610, huile sur bois

Henner, Le Christ en croix, 1890, huile

Henner, Portrait de Gregoire Henner frère de l’artiste, huile, 19e

Simon Renard de St André, Vanité, 1660, huile

La beauté des beautés (c’est un peu pour lui que je venais dans ce Musée à la base, tellement il m’avait inspiré pour mon master 1) :

Hans Memling, Polyptyque de la Vanité et de la Rédemption, 1490, huile sur bois

Il est minuscule (enfin, disons, pas très grand) : c’est un polyptyque de voyage. Mais il vraiment superbe, d’une finesse et d’une beauté rarement égalées. Et en plus, le Musée en a fait une réplique parfaite, que les visiteurs sont invités à manipuler (le rêve pour moi !!!)

J’espère que cela vous donne envie d’y aller !

Bisous,

Alexandrine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :