La morgue de décembre

Dernier article de l’année 2022. Elle est passée très très vite, mais ça je suppose que c’est à cause de la thèse à rédiger, les déménagements, les décès, etc. Bref. Je ne serais pas fâchée de commencer 2023… Je ne fais jamais d’articles retraçant ce que j’ai posté sur le blog durant l’année, donc ce n’est pas aujourd’hui que je vais commencer ! ^^

Par contre, je vous ai concocté une Morgue de Décembre qui vaut son pesant de cacahuètes grillées au chocolat (un reste des fêtes de Noël)… Tiens, d’ailleurs, j’espère que vous avez passé de bonnes fêtes, que vous avez bien mangé, et que le papa Noël vous a apporté des trucs sympas… Je sais que Noël n’est pas facile pour tout le monde : les repas interminables en famille avec des tas de gens qui n’arrêtent pas de vous demander « alors c’est quand les bébés ? » « Pourquoi tu manges pas de viande, c’est trop bon la dinde ? » « C’est quoi être vegan tu manges des graines ? » « Et t’as un copain en ce moment ? » « C’est sur quoi déjà ta thèse ? » « Pourquoi tu travailles pas en même temps ? » « T’écoutes vraiment des trucs bizarres… » « Tu pourrais un peu moins te maquiller ? » « Tu sais, t’es plus ado, tu pourrais laisser tomber le côté gothique… »… Les cadeaux que tu ouvres alors que tu sais pertinemment que cela ne te plaira pas. Les ambiances minables parce que machin a voulu parler politique. Les gens qui ont trop bu et qui deviennent insupportable. Le fait d’être obligé de parler à des gens. Et de passer quelques heures, voire quelques jours avec des gens que l’on ne connaît que très peu, qu’on n’apprécie pas, et qui se fichent de toute façon de ce que tu peux penser ou aimer. Bref. C’est pas simple. Chez moi, on a résolu le problème : on ne fête JAMAIS Noël avec le reste de la famille (les oncles, les tantes, les cousins et tout le reste). Parce qu’on ne voit pas l’intérêt de passer des heures avec des gens qu’on n’aime pas plus que ça, juste parce que « c’est la tradition ». Fuck les traditions. Noël étant sensé être une fête heureuse, pourquoi on la gâcherai avec des gens ???? Si votre truc, c’est de passer Noël en hermite au coin du feu avec votre chat et un chocolat, et des tonnes de livres, c’est parfait, faites-le. Bref. Je compatis pour tous ceux qui n’ont pas passé de bonnes fêtes, pour X raisons. Cœur sur eux. Et bien sûr je n’oublie pas que le monde ne tourne pas rond. Mais si je m’en préoccupais tout le temps, je ne penserais jamais à moi et potentiellement à mon bien-être. Le mental est déjà très malmené pendant cette fichue thèse, je ne vais me torturer tout le temps en plus pour le reste du monde. Donc, j’y pense, j’agis à mon niveau, mais oui, pas tout le temps, et pas pendant Noël (sauf pour ce que je mange et ce que j’offre comme cadeau, et ce que je demande). Bref.

Revenons à cette morgue de décembre. Y a du lourd… Let’s go.

Je suis tombé il y a un peu plus d’un an sur l’insta de Capture Rabbit (@capture_rabbit). Je ne sais pas du tout comment elle s’appelle, etc, mais j’adore ces photos (c’est de la PAO on est d’accord, mais c’est diablement bien fait !). J’aime ses ambiances, mystérieuses et glauques, et parfois drôles aussi…

Landscapes in wool, c’est l’atelier d’Eugenie. Elle réalise des tapis, tentures avec des peaux de moutons cousues entre elles. C’est à la fois doux et sauvages. Et, parce qu’on n’est pas chez Ikea, c’est réalisé de manière respectueuse : les laines proviennent de races rares de moutons qui ne perdurent que grâce à des petites groupes de bergers et éleveurs. La laine n’est pas tondue spécialement pour la marque. Les moutons sont élevés à l’air libre, en pleine nature. Et elle n’utilise aucun produit chimique sur les peaux, y compris pour le lavage. @landscapesinwool, et également https://www.landscapesinwool.com/sustainability

Le bar-resto Purgatory, à Bordeaux, est sans doute l’un des plus beaux que j’ai vu dans le style néo-gothique. Et en plus, il est fun et bien pensé, et ça donne envie d’y passer ! @purgatorybdx

Le zine SCHUK est : trop beau, bien fait, parfait ! Il parle du folklore, et est édité par Matt Willis et son guide spirituel Ada Nemesis. @suck_zine

Par hasard, j’ai découvert via insta les créamiques Tad & Niam, et j’adore, c’est juste parfait ! Allez jeter un œil, c’est vraiment trop beau (les couronnes d’épines, my god…) @tadetniam.ceramiques

Audrey Basset est THE concoctrice de recettes vegan ET rock’n’roll. Franchement, je n’ai jamais vu son livre de recettes, mais si j’en crois son insta, tout cela a l’air merveilleusement trop bon ! @sefairefood

Vous le savez sans doute maintenant, j’ai un peu de mal avec l’aquarelle, sans doute parce que je ne la maîtrise pas. J’admire donc d’autant plus les personnes qui s’y risquent, et surtout lorsqu’elles réussissent à en faire quelque chose de très fort. C’est le cas de Michelle Avery Konczyk, qui officie sous le pseudo Velvet Mush. Comment dire, c’est… Beau. Entre les ex-votos, l’art thérapie, les « lover’s eye » anglais romantique, la prouesse technique, et cette façon qu’elle a de relier plusieurs éléments. C’est beau et dérangeant à la fois… @velvetmush. Elle fait également un challenge spécifique sur les yeux sur insta, via le #velvetmusheyechallenge…

Maintenant, une section « spéciale linogravure », parce que je suis tombée amoureuse de plusieurs créations…

Lacey Law est une linograveuse extraordinaire. Je n’ai même pas de mots assez forts pour décrire un travail absolument magnifique, extrêmement précis, et qui demande des heures de travail… Lacey Law a récemment monté un atelier d’impression avec sa comparse Mother of Fools et qui s’appelle The Cardinal Hand. Elles ont d’ailleurs un tote-bag dédié qui est vraiment pas mal du tout :

C’est par là que ça se passe : @laceyolivialaw, @laceylawprintarchive, @thecardinalhand, et également @somedaystatto (oui parce qu’elle est AUSSI tatoueuse, je ne vous parle même pas de la beauté des dessins…)

Laudanum Noir, dans un style plus gothique mâtiné d’art nouveau. Autant dire que j’adore ! @laudanum.noir

Dans un tout autre style, Sophy Hollington. Plus marqué par les années 70 et le psychédélisme, et plus coloré aussi. Les lettrages sont à tomber… @sophyhollington

Et maintenant, pour finir, quelques livres sur lesquels je suis tombée lors de recherches universitaires. Ce sont donc des livres « sérieux » que vous pouvez citer sans peine dans un texte académique. Je dis cela car c’est tout sauf évident, lorsque l’on aborde certains sujets, de trouver des références dites « sérieuses » c’est-à-dire recevables dans un cadre universitaire. Aussi, je suis toujours à la recherche de ce type de livres…

« The Darkened Room, Women, Power, and Spiriritualism in Late Victorian England », de Alex Owen. Une mine d’or… Bon, faut pouvoir lire en anglais, je vous l’accorde. Mais je trouve souvent que les textes académiques anglais sont plus faciles à lire que les français…

« Radical Spirits, Spiritualism and Women’s Rights in Nineteenth-Century America », de Ann Braude. Un classique, vraiment, un texte d’ailleurs reconnu comme fondateur dans son domaine.

« Fashioning Gothic Bodies », de Catherine Spooner. Très belle étude sur ce style difficile à aborder.

« A New Heritage of Horror, The English Gothic Cinema », de David Pirie. Un must pour tous les amoureux de la Hammer (comme moi).

« Dressing Dangerously, Dysfunctional Fashion in Film », de Joanathan Faiers. Franchement passionnant, et très fouillé !

« The Lure of the Vampire, Gender Fiction and Fandom from Bram Stoker to Buffy », de Milly Williamson. C’est un très bon texte sur l’importance du genre dans les récits de vampires, et son impact sur les fans.

« Voyantes, guérisseuses et visionnaires en France 1785-1914 », un texte extraordinaire de Nicole Edelmann sur le pouvoir des femmes du peuple de cette période en France.

« Horror Film Aesthetics, Creating the Visual Language of Fear », de Thomas M. Sipos. Un excellent décryptage des caractéristiques formelles spécifiques propres au film d’horreur.

Et mon rêve : « Gothic, Dark Glamour », le catalogue de l’exposition du même nom s’étant déroulée aux USA… Sous la direction de Valerie Steele. Voici un lien vers une page dédiée à l’exposition : https://www.fitnyc.edu/museum/exhibitions/gothic-dark-glamour.php

Et voilà ! On se retrouve l’année prochaine, avec beaucoup de belles choses ! D’ici là, je vous souhaite de belles fêtes de fin d’année, et portez-vous bien !

Belle journée

Publicité

One Reply to “La morgue de décembre”

  1. Très heureuse de te lire à nouveau ! J’avoue avoir flashé sur plusieurs livres et plus particulièrement sur celui en français (les autres références ont également l’air passionnantes mais j’ai peur de trop galérer en anglais pour l’instant !).
    Toujours une très belle sélection, bravo !

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :